thumb image

Le Centre Psychiatrique Légal d’Anvers est prêt

A partir du 1er Janvier 2017, le Centre Psychiatrique Légal d’Anvers abritera 182 détenus représentant un risque élevé à moyennement élevé. Le projet conçu par VK Architects & Engineers a récemment été réceptionné, et est transmis au Ministère de Justice fin octobre.

Le concept de Centre Psychiatrique Légal est né suite aux condamnations par l’Europe de la Belgique qui continuait à mettre les détenus souffrant de troubles mentaux dans des prisons non adaptées. À la fin 2008, VK a remporté le concours d’architecture pour le Centre Psychiatrique d’Anvers.

Une institution fermée dans un paysage ouvert

Un concept bien pensé traduit les différentes unités de traitement dans une architecture et une volumétrie spécifiques, au sein d’un ensemble cohérent. Le département fermé est complètement entouré de murs et répond à des exigences élevées en matière de sécurité. L’ architecture y est sereine et ordonnée.

Le bâtiment central rassemble toutes les fonctions communes, dont l’entrée principale. Les fonctions thérapeutiques sont regroupées dans une tour, créant un point de repère et offrant une vue agréable pour les détenus. Une place relie le bâtiment avec l’avenue Beatrijslaan, la communauté avec l’institution fermée.

Le bloc central et le département fermé protègent le département ouvert de l’autoroute E17 et de la route. Le département ouvert est blotti dans la verdure de la Burchtse Weel, la réserve naturelle voisine. Il suscite l’interaction avec les éléments naturels et offre une vue agréable sur le paysage.

VK et la Régie des Bâtiments, le client, souhaitaient intégrer au maximum le bâtiment dans le paysage, avec un bon équilibre entre nature et construction. Les matériaux ont été accordés à la palette de l’environnement, laissant les bâtiments se confondre dans le paysage.

Efficacité et sécurité

Comme le client souhaitait un délai de construction court, VK a opté pour un maximum de préfabrication : poutres en béton, murs, revêtements de façades, menuiseries intérieures et extérieures, dont les cellules sanitaires et le mobilier fixe.

Une collaboration étroite a également été engagée avec le personnel technique du Ministère de la Justice pour la sécurisation extérieure et intérieure, la délimitation des cours et le périmètre de sécurité.

Ce projet de 60 millions d’euros a été réalisé par l’entrepreneur Denys, qui avait une expérience antérieure avec ce type de bâtiment suite à la réalisation du Centre Psychiatrique Légal de Gand.

Consultez la page du projet pour voir les images du projet finalisé.