thumb image

VK assure l’ingénierie d’un nouveau village pénitentiaire à Haeren

Après avoir connu pendant plusieurs années un manque d’infrastructures pénitentiaires de qualité, la Belgique s’engage dans une opération de rattrapage. Récemment, la prison Poort van Beveren et le Centre Psychiatrique Légal d’Anvers ont ouvert leurs portes. L’année prochaine, la construction d’un nouveau complexe pénitentiaire sur un terrain de 15 ha débutera à Haren. Une prison de 116.000 m² y accueillera 1190 détenus.

Le projet remplace les prisons de Saint-Gilles, Forest et Berkendael. Le « village pénitentiaire » a été conçu par les architectes EGM et B2AI. VK assure toute l’ingénierie.

De nombreuses installations prévues

Outre deux maisons d’arrêt et une prison pour hommes, le complexe comprend un département fermé et un département ouvert pour les femmes ainsi qu’un pavillon pour jeunes. Sur le site se trouvent également un centre médical, un département psychiatrique, un centre logistique avec des ateliers, un back-office, des installations sportives, des espaces pour les visites avec un département pour les enfants et une aire de jeux, un bâtiment d’accueil comprenant des salles d’audience afin de réduire les déplacements des détenu.e.s. Tout cela dans des petits volumes séparés, d’où la référence au « village ».

Une structure complexe dans un planning serré

En termes de stabilité, Haren représente un travail conséquent à réaliser dans un calendrier serré : en six mois, de l’avant-projet au dossier d’exécution, armatures comprises. Complètement élaboré en BIM, chaque élément structurel possède des paramètres spécifiques, tels que la résistance au feu, l’acoustique et la classe de périmètre (classe de sécurité).

Les grandes différences de niveau du terrain représentent également un défi, principalement parce que tous les bâtiments seront érigés presque simultanément.

La planification extrêmement précise de la structure complexe n’était réalisable qu’en combinant le modèle de calcul et le modèle BIM dans un seul environnement.

Sécurité et efficacité énergétique

La sécurité est un thème crucial pour nos ingénieurs en techniques spéciales, avec une intégration complète de prison WeB, des salles de contrôle, des centres de données, des locaux UPS …

L’accent est mis sur l’efficacité énergétique, via des mesures actives et passives : un champ de stockage géothermique avec 250 captations, des pompes à chaleur, de la cogénération pour l’eau chaude sanitaire, des panneaux photovoltaïques de dernière génération, une récupération d’énergie maximale, injectée sur le réseau de chauffage central …

Les eaux grises purifiées et les eaux de pluie sont récupérées, soit environ 740 m³, pour les chasses d’eau des toilettes, le nettoyage, le lavage et l’irrigation écologiques.

Le village doit devenir un projet BREEAM ‘Very Good’, neutre en énergie, avec 60% en moins d’émissions de CO2 et 77% en moins d’utilisation de l’eau du robinet. L’intégration totale de tous les systèmes est un véritable défi.

Projet DBFM

Le complexe pénitentiaire a été attribué avec un contrat DBFM par la Régie des Bâtiments à Cafasso, composé de Denys, FCC Construcción et Macquarie Capital.

La livraison est prévue dans le courant de 2022.

Plus d’info sur https://www.gevangenisharenprison.be/fr/